L'Obsoco

L'observatoire société et consommation

Menu

LA GÉNÉRATION Z ET SON HUMOUR DU STYLE sur ELLE.FR

Les moins de 25 ans sont fous de mode, de marques,
 de logos, obsédés par l’image. Ils sont surtout d’une irrévérence absolue… Un vrai casse-tête marketing.

Cara Delevingne pourrait être nommée ambassadrice de la Génération Z.

Car, en bonne Z, elle est accro aux réseaux sociaux (Pinterest, Instagram ou Twitter…). En bonne Z, elle place l’humour au-dessus de tout et fait de sa vie une lol story (grimaces, déguisements, fêtes endiablées). Surtout, comme tous ces drôles de Z, elle est irrévérencieuse. Ni Dieu ni maître, plutôt des engouements, des buzz, des détournements. Cela vaut aussi pour son rapport à la mode. Lorsqu’elle arbore un T-shirt Homies rappelant le logo Hermès, ou un T-shirt frappé d’un double C Chanel dégoulinant, on mesure à quel point cette génération post-ado se joue – gentiment – des institutions, des codes dominants. « En détournant ces logos du luxe, les Z semblent dire : si je ne peux pas transformer le monde, je peux me transformer moi-même et les choses qui m’entourent », souligne Nathalie Damery, présidente de l’Observatoire Société et Consommation (ObSoCo). « Ils mettent tout à distance, confirme Bénédicte Fabien, du bureau de style Martine Leherpeur Conseil. Avec eux, tout est dédramatisé, tout est rigolade et pied de nez. » Un grand jeu éphémère dans leur monde fait de « logiciels libres » et de « memes » (parodies des phénomènes Internet), où tout s’efface à la vitesse d’un haïku sur Snapchat. Pour Julie, 19 ans, détourner un logo, ce n’est pas de la contrefaçon, mais un acte créatif : « Ça me donne de la valeur, de l’originalité, ça me rend unique, puisqu’on ne le trouve pas sur le marché. » On pourrait dire que ce logo revisité est le symbole du fossé qui sépare les Z de leurs aînés. […]

LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE SUR ELLE.FR

Crédit photo : Elle.fr : Génération Z le casse tête-marketing – © DR