L'Obsoco

L'observatoire société et consommation

Menu

VOITURE, AUTOPARTAGE, VÉLO, VTC. : COMMENT LES MOBILITÉS ÉVOLUENT-ELLES ? – LA GAZETTE

Une nouvelle étude réalisée par les cabinets de conseil ObSoCo et Chronos constate le développement rapide des nouvelles formes de mobilités, qui peuvent se combiner et élargir le choix des citoyens. Mais cette évolution de l’offre et des pratiques se révèle très différente suivant la nature, urbaine ou rurale, des territoires.

CHIFFRES-CLÉS 4000: c’est le nombre de personnes qui ont été interrogées dans le cadre de cette enquête qui a été réalisée  en ligne entre le 20 mai et le  7 juin 2016 auprès d’un échantillon représentatif de la population nationale âgée de 18 à 70 ans.

C’est une étude passionnante que vient d’être réalisée par l’ObsSoCo et Chronos (avec le soutien de l’Ademe et de la SNCF), dans le cadre de « l‘Observatoire des mobilités émergentes« , car elle permet de mesurer l’évolution des modes de déplacements des Français. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les choses changent vite !

On constate en effet l’arrivée de nouvelles formes de mobilités (VTC, « cars Macron », glisse urbaine, …) et le développement de formes émergentes (vélo, trottinette, covoiturage, etc.), ainsi que l’impact de ces évolutions sur les modes de déplacement plus classiques (transports publics, voiture). Autre point fort de cette étude : les différences de comportement très importantes suivant que l’on se situe dans une petite commune, une grande agglomération ou la ville-centre de cette agglomération.

L’effervescence des mobilités émergentes

D’un côté, il y a la voiture, dont l’usager est le propriétaire. De l’autre, les transports publics (bus, tram et métro), qui sont pilotés par les collectivités. Entre les deux, il existe une multitude de moyens de se déplacer. Certains diront qu’il s’agit là de pratiques marginales ou de « bobos », mais au regard de la deuxième vague de l’étude des cabinets de conseils ObSoCo et Chronos (1), on constate que les pratiques changent vite.

Exemple avec les VTC, dont l’utilisation a été multipliée par 3 avec l’arrivée de la plateforme numérique d’Uber : à la question de savoir quels modes de transport avez-vous utilisé au moins une fois pendant les 12 derniers mois, 10{c954e6686e20b1dc91f7dac6401c0eb30f86a9660b1d493b067f3ff41928732d} ont donc fait appel à des VTC. Sachant que cette offre est principalement disponible dans les grandes agglomérations, on peut estimer que ce pourcentage est beaucoup plus important dans ces zones.

L’utilisation de l’autopartage a également doublé (arrivant à 3{c954e6686e20b1dc91f7dac6401c0eb30f86a9660b1d493b067f3ff41928732d}) ; là aussi, l’offre est encore plus circonscrite, ce qui présage d’une plus grande importance dans ces territoires.

Invitée surprise, la trottinette, qui affiche elle aussi une forte hausse, passant de 2{c954e6686e20b1dc91f7dac6401c0eb30f86a9660b1d493b067f3ff41928732d} en 2014 à 4{c954e6686e20b1dc91f7dac6401c0eb30f86a9660b1d493b067f3ff41928732d} en 2016, tout comme la glisse urbaine (skateboard, hoverboard ou solowheel, qui sont relativement récentes) qui atteint 6{c954e6686e20b1dc91f7dac6401c0eb30f86a9660b1d493b067f3ff41928732d}.

 LIRE LA SUITE SUR : LA GAZETTE DES COMMUNES