Share on twitter
Share on linkedin

« Consommer mieux, dépenser moins : oui c’est possible ! »

Cuisine, cosmétiques, bricolage : à qui profite le bon filon du fait maison ? Faire ses plats soi-même mais aussi ses vêtements, ses cosmétiques, ou même des travaux de bricolage ou de réparations, beaucoup de Français s’y sont essayés pendant le confinement. Et la plupart continuent aujourd’hui ! Cette tendance au “fait maison” vire même au phénomène de société : huit Français sur dix préféreraient le faire eux-mêmes d’après l’ObSoCo, aussi bien pour le plaisir de créer de ses propres mains que par souci d’économie.