Rechercher parmi nos archives...

Observatoire du rapport à la qualité et aux éthiques dans l’alimentaire – Vague 3

Nos deux précédentes éditions de L’Observatoire réalisées en 2017 puis 2019 ont objectivé la montée en puissance d’un rapport plus attentif à l’alimentation de la part de Français toujours plus sensibles à la santé, l’environnement et la condition animale. Nous le décryptions : cette attention s’inscrit dans un contexte de crise du modèle alimentaire industriel (standardisation, massification, artificialisation, transformation…) et de préoccupations/inquiétudes sanitaires, sociétales et environnementales croissantes liés aux risques alimentaires (usages des pesticides, pollution des sols et des écosystèmes, rôle néfaste des perturbateurs endocriniens, manipulation du vivant, insoutenabilité de la consommation de viande, etc.).

Voir la présentation

La livraison ultra-rapide des courses à domicile, un marché nouveau en pleine effervescence

Depuis six mois, plus d’une vingtaine de start-up, souvent fondées à l’étranger, se sont lancées dans le créneau, espérant prendre de vitesse les réseaux de distribution.

Environnement : « Les actions des entreprises ne paraissent pas à la hauteur de leur responsabilité »

Depuis l’épidémie de Covid-19, l’économiste Philippe Moati, qui s’appuie sur les données du Baromètre de l’engagement, constate dans une tribune au « Monde » que les Français estiment très insuffisante la prise en compte des impacts environnementaux par les entreprises.

9 % des Français savent ce qu’est la RSE (baromètre ObSoCo/Trusteam)

Moins d’un Français sur dix connaît la signification du sigle RSE ; 7% connaissent l’ISR ; 11% savent ce qu’est une raison d’être et 6% une entreprise à mission : ce sont quelques uns des enseignements du baromètre de la perception de l’engagement des entreprises, présentés mardi 7 septembre 2021 par Philippe Moati, le fondateur de L’ObSoCo.

Les engagements RSE des entreprises accueillis avec méfiance

Une étude d’opinion publiée souligne l’intérêt de principe des consommateurs pour l’engagement des entreprises mais surtout leur méfiance face aux slogans marketing vertueux.

Consommation : les Français ne croient pas aux promesses écologiques des industriels

Des Français sensibles aux enjeux environnementaux et sociaux dans leurs choix de consommation, mais critiques envers les efforts des entreprises dans ces domaines. C’est ce qui ressort du Baromètre de l’engagement des entreprises, réalisé par l’ObSoCo (Observatoire Société & Consommation) et Trusteam Finance, dévoilé mardi 7 septembre.