Observatoires

Des travaux initiés par L’ObSoCo et le Cercle.

  • La liberté de nous emparer de sujets peu ou mal appréhendés dans le monde des études
  • La garantie d’anticiper les besoins des clients
  • La certitude d’apporter des grilles de lecture vraiment innovantes

En amont pour les partenaires :

  • Avoir un coup d’avance
  • Participer à la réflexion et au questionnaire
  • Préempter un territoire
  • Le faire savoir

En aval pour les clients :

  • Accéder à des mesures fiables des émergences
  • Bénéficier de nouveaux concepts et nouvelles grilles de lecture
  • Aller plus loin avec des applications opérationnelles sur-mesure

Nos projets d'Observatoires

Si vous souhaitez prendre un temps d’avance, rejoignez-nous en devenant partenaire de nos Observatoires et tirez parti de ces réflexions collectives et de ces dispositifs d’études inédits co-construits avec vous.

Consommations émergentes (Vague 5)

A l’heure où une part croissante des consommateurs cherche à se déprendre de l’hyperconsommation et à consommer « moins » et/ou « mieux » / « autrement », qu’en est-il des modèles de consommation alternatifs ? Et en quoi la crise sanitaire, véritable moment de réflexion sur ses pratiques de consommation et booster des usages numériques a-t-elle pu accélérer le développement de certaines d’entre elles au détriment d’autres ?

Perspectives utopiques (Vague 3)

Les crises combinées (à la fois sanitaires, écologiques, identitaires…) que nous traversons semblent avoir consolidé un socle consensuel autour du désir de nous diriger vers une société, une organisation de la vie économique et des modes de vie et de consommation plus compatibles avec les défis environnementaux, reposant sur une plus grande maîtrise des relations avec l’étranger et la valorisation du local et de la proximité.

Nos derniers Observatoires

L’Observatoire des mobilités émergentes – Hors-série 2021

Décembre 2021

L’objectif de ce 2ème numéro hors-série est de mesurer si les évolutions induites par la crise sanitaire vont s’installer et redessiner plus durablement le rapport des Français à la mobilité.

En partenariat avec

Observatoire du rapport à la qualité et aux éthiques dans l’alimentaire – Vague 3

Décembre 2021

Nos deux précédentes éditions de L’Observatoire réalisées en 2017 puis 2019 ont objectivé la montée en puissance d’un rapport plus attentif à l’alimentation de la part de Français toujours plus sensibles à la santé, l’environnement et la condition animale. Nous le décryptions : cette attention s’inscrit dans un contexte de crise du modèle alimentaire industriel (standardisation, massification, artificialisation, transformation…) et de préoccupations/inquiétudes sanitaires, sociétales et environnementales croissantes liés aux risques alimentaires (usages des pesticides, pollution des sols et des écosystèmes, rôle néfaste des perturbateurs endocriniens, manipulation du vivant, insoutenabilité de la consommation de viande, etc.).

Observatoire du rapport des Français à la proximité

Décembre 2021

L’engouement des consommateurs pour « le commerce de proximité » est de plus en plus souvent évoqué en contrepoint de la désaffection relative dont souffrent les hypermarchés ou grands centres commerciaux. De même, les petits commerçants et artisans bénéficient d’une très forte cote de confiance quand la grande distribution suscite la défiance.

Et ce contraste fait écho à l’opposition croissante dans l’opinion entre « petits » et « grands » acteurs de l’économie que la crise sanitaire n’a fait que renforcer. Alors que les conséquences de celle-ci sur les commerces « non essentiels » ont braqué les projecteurs sur la fragilité des « petits commerces », un véritable élan de sympathie s’est manifesté, incitant les acteurs de la grande distribution à leur apporter leur soutien. Depuis plusieurs années déjà, celle-ci s’emploie d’ailleurs à déployer un réseau étroitement maillé de petites surfaces, tentant de s’inscrire dans cette tendance structurelle de valorisation de la « proximité ». Mais qu’entend-on précisément par « proximité » ?