Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Covid-19, Gilets jaunes… Les centres-villes n’ont pas dit leur dernier mot

L’avènement d’une « France des territoires », si chère au gouvernement, passera par la reconquête de ses centres-villes. Ces cœurs marchands, autrefois essentiels à la vie quotidienne, ne sont, dans bien des cas, plus que l’ombre d’eux-mêmes.

Les chiffres de la désertification parlent d’eux-mêmes : de 6,1 % en 2001, le taux de vacance commerciale (part de locaux vides) en centre-ville n’a cessé de grimper, pour dépasser la barre des 12 % en 2019.