Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La crise sanitaire a accentué la « crise de la ville et surtout de l’hyper-ville »

L’Obsoco a dévoilé, vendredi 1er octobre, la troisième édition de son « observatoire des usages et représentations des territoires », lequel confirme que « les aspirations à l’exode s’intensifient chez les hyper-urbains ». Une « crise de la ville » qui s’explique en particulier par le manque de nature, mais aussi par la recherche d’un cadre favorable à la santé.