Share on twitter
Share on linkedin

La fragmentation du modèle alimentaire des Français s’amplifie

Février 2020

Les Français sont de plus en plus nombreux à être attentifs à leur alimentation et soucieux de sa qualité et de son impact en termes d’éthique. Les précédents Observatoire du rapport à la Qualité dans l’alimentaire (2016) et du rapport à l’Ethique (2017) avait bien montré en quoi les produits alimentaires consommés doivent être vecteurs de goût, de saveurs et de plaisir, garants d’une bonne santé et porteurs d’innocuité, et être au maximum issu de productions responsables.

Cette dynamique générale s’amplifie . Mais cet horizon commun ne doit pas passer sous silence des réalités différentes.

La nouvelle édition de l’Observatoire du rapport  à la Qualité et à l’Ethique dans l’alimentaire renforce l’existence de positionnements très divergents entre des populations majoritairement adeptes du régime standard, qui ne transforment pas, ou très peu leur sensibilité et des franges de la population, qui, soit sous contraintes, soit par engagement s’impliquent dans de nouveaux modes/régimes alimentaires.