Share on twitter
Share on linkedin

Commerce & Proximités

L’engouement des consommateurs pour « le commerce de proximité » est de plus en plus souvent évoqué en contrepoint de la désaffection relative dont souffrent les hypermarchés ou grands centres commerciaux. De même, les petits commerçants et artisans bénéficient d’une très forte cote de confiance quand la grande distribution suscite la défiance.

L’engouement des consommateurs pour « le commerce de proximité » est de plus en plus souvent évoqué en contrepoint de la désaffection relative dont souffrent les hypermarchés ou grands centres commerciaux. De même, les petits commerçants et artisans bénéficient d’une très forte cote de confiance quand la grande distribution suscite la défiance.

Et ce contraste fait écho à l’opposition croissante dans l’opinion entre « petits » et « grands » acteurs de l’économie que la crise sanitaire n’a fait que renforcer. Alors que les conséquences de celle-ci sur les commerces « non essentiels » ont braqué les projecteurs sur la fragilité des « petits commerces », un véritable élan de sympathie s’est manifesté, incitant les acteurs de la grande distribution à leur apporter leur soutien. Depuis plusieurs années déjà, celle-ci s’emploie d’ailleurs à déployer un réseau étroitement maillé de petites surfaces, tentant de s’inscrire dans cette tendance structurelle de valorisation de la « proximité ». Mais qu’entend-on précisément par « proximité » ?

Polysémique, ce terme fait l’objet d’acceptions différenciées pouvant être sources d’erreurs stratégiques pour les acteurs du commerce et des services.

L’Observatoire Commerce & proximités a pour but de s’appuyer sur la recherche en sciences sociales, en particulier en géographie, en économie et en marketing, pour « déplier » cette notion complexe, explorer ses différentes dimensions et leurs perceptions par les Français. Il les abordera d’abord au niveau général en sondant les représentations que les Français ont de la proximité et leur évaluation, en quantité et en qualité, de l’offre à leur portée, puis par type de commerces ou de services. Il appréhendera en particulier le niveau d’intérêt des consommateurs pour la présence en ligne des différents acteurs de la proximité et selon quelles modalités. L’Observatoire opèrera enfin un focus sur la distribution alimentaire et livrera des résultats permettant une analyse approfondie de la manière dont chacune des grandes enseignes est évaluée sur les différentes dimensions de la proximité.