Partager sur twitter
Partager sur linkedin

« Plus aucun poste de consommation n’augmente durablement en France »

Et si nous avions atteint le peak stuff sans nous en rendre compte ? Cette notion est la transposition du célèbre peak oil (le pic de la consommation de pétrole) à la consommation d’objets. Ce point aurait été atteint en Europe il y a déjà quelques années, et nous serions sur la pente douce de la sobriété matérielle à cause de facteurs structurels (vieillissement, saturation, etc.) se cumulant avec un rejet croissant de l’hyperaccumulation matérielle par les consommateurs. Voilà ce que nous dit Cécile Désaunay, directrice d’études chez Futuribles, dans son très stimulant essai La société de déconsommation, la révolution du vivre mieux en consommant moins ? (Gallimard, Manifesto, 2021), en librairie ce jeudi 25 février.