Le confinement du Covid-19 ou la « mise en marge » des Français

Dominique Desjeux

Anthropologue. Professeur émérite à la Sorbonne (Université de Paris)

d.desjeux@argonautes.fr

 

Avec le covid19 nous avons eu la chance d’avoir à disposition de nombreuses enquêtes quantitatives. Avec notre enquête anthropologique sur la mise en marge des Français et la transformation de leurs comportements alimentaires, nous avons cherché à regarder sous le radar des sondages d’opinion et des pourcentages de chiffres de vente. L’arrêt brutal de la mobilité et la multiplication des repas par deux à fait émerger l’importance de la gestion logistique de l’approvisionnement alimentaire, la raréfaction de toutes les “aides humaines”, la place centrale du numérique qui transforme le logement en un hub digital domestique, et surtout l’omniprésence des objets électriques qui montre la place stratégique de l’approvisionnement en énergie électrique et donc l’enjeu que représentent les énergies alternatives non fossiles.

Retrouvez ci-dessous les résultats de l’enquête et les vidéos associées

 
Une enquête anthropologique en temps réel sur les transformations des comportements alimentaires.
Une expérience de coproduction d’une recherche qualitative entre entreprise et université.
 
Saison 1 : le confinement
 
Par Dominique Desjeux, anthropologue, professeur émérite à la Sorbonne SHS, université de Paris et Charlotte Sarrat, Danone Nutricia Research.

Avant le confinement, une France en ébullition (novembre 2019-mars 2020)

L’entrée dans la mise en marge (mars 2020)

Le logement et les courses, le nouveau hub digital domestique

Le stockage des aliments (réfrigérateur, congélateur, étagères, jardin potager) ou la transformation de la gestion logistique de l’approvisionnement

Les pratiques culinaires ou le retour de l’énergie humaine dans la cuisine associée à l’omniprésence de l’anergie électrique

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on linkedin
LinkedIn