L'Obsoco

L'observatoire société et consommation

Menu

Quelles perspectives le numérique ouvre-t-il aux films français à l’étranger ? Découvrez l’étude de l’ObSoCo pour Unifrance

L’étude qu’Unifrance a demandé à l’ObSoCo vise à appréhender de quelle manière le virage numérique pris par la filière du cinéma affecte le potentiel du cinéma français à l’exportation. Il est impossible de répondre à cette question sans aborder au préalable la manière dont le numérique est en train de bouleverser l’économie de la filière – de la production à la consommation –  et de déplacer les nœuds de pouvoir au profit de nouveaux acteurs.

La démarche proposée, qui consiste à tendre un miroir à la profession, repose sur l’idée que l’avenir n’est pas écrit et qu’il dépend pour beaucoup de la manière dont les acteurs le pensent. Ces derniers définissent leurs stratégies par rapport aux représentations qu’ils se font de la dynamique de l’écosystème dans lequel ils évoluent. Même si elles peuvent apparaître comme infondées ou erronées, elles acquièrent par ce fait un caractère performatif dans la mesure où les stratégies mises en œuvre contribueront à forger la dynamique et la configuration du futur.

 Afin de recueillir les représentations, les croyances et les anticipations de la profession, la méthodologie mise en œuvre s’est appuyée sur une double approche :

  • Un volet quantitatif : un questionnaire en ligne a été adressé avec le soutien d’Unifrance à un échantillon de près de 660 personnes composé de professionnels issus des différentes structures de l’offre cinématographique (producteurs, distributeurs, exploitants, artistes, syndicats…) ainsi que d’acteurs externes à la filière (consultants, chercheurs). Au total, 206 questionnaires exploitables nous sont revenus.
  • Un volet qualitatif : 16 entretiens semi-directifs ont été réalisés auprès de personnalités majeures du secteur occupant des fonctions décisionnelles.

Il ressort des résultats l’image d’un microcosme conscient de vivre une mutation structurelle mais qui peine à en voir l’issue. A l’abri d’une régulation pourtant menacée par les évolutions en cours, les acteurs de la filière s’enferrent majoritairement dans une perception conservatrice et optimiste de l’avenir qui nuit à leur capacité d’adaptation au nouveau contexte.

Téléchargez le rapport complet (pdf, 2Mo)

Téléchargez la synthèse (pdf, 4,7 Mo)

Téléchargez l’analyse de Philippe Moati (pdf, 1Mo)